בס''ד


                 

 
 

Les derniers hommages publies

31-07-2011

C'est avec beaucoup d'émotions et beaucoup de respect pour le Saint homme que j'ai connu et je dirai je ne sais par quel mérite hakadosh Baroukh m'a fait connaitre cet illustre personnage qu'était rabbi Yossef ben Denise zouiza Sadoun     Comme je l'ai raconte lors du  30 eme jours de son deces a la synagogue Sinaï .a Paris chez Rav Pezner  châlita en présence d'une très grande assemblée ainsi que des illustres rabbins  j'ai dit rapidement en quelques mots puisque l'heure de maariv  était de faire l'office tout de suite. Arrivant a Paris au mois de septembre avec la maladie Je me rappelle Baroukh Hachem comment votre mari , votre Pere, votre grand Pere et ......votre ami mon ami, je dirai qu'Hachem m'avait offert un autre Frere pour surmonter cette nouvelle épreuve et je dirai qu il m'a aide en me faisant un contrat de travail , et ........ pas seulement cela et plus encore m'a remonte le moral  . Je n'ai pas pu me retenir en lui demandant pourquoi il faisait cela  Et voila ce qu il a répondu : Le souhait de mon Pere était que nous ayons un chem tov un très bon nom  Qu'Hachem accepte nos prières et qu'il reçoive la nechama avec toute pitié Amen  ve Amen

Elbaz Meyer - Proche

29-07-2011

Depuis la disparition de Jo ,et grâce aux nombreux témoignages, je me rends compte que l'étendue de son action bienveillante allait au delà de sa famille. Pour moi il restera mon oncle qui, lorsque j'avais 8 ou 9 ans, m'entrainait régulièrement avec Muriel pour le week end dans des virées à Belleville où nous régalions de fricassés et autre gâteaux orientaux. Pendant 2 jours c'étaient de franches rigolades pendant lesquelles nous nous partagions ses BD de Mickey! ( je dis bien "ses" car mes cousins n'étaient pas encore nés!) J'ai aujourd'hui 46 ans et je garde un souvenir ému de mon oncle qui était un homme avec beaucoup d'humour et profondément bon. Je vous embrasse fort , Muriel, Isabelle,Johanna, Elio et Raphael.

Michael Maimoun - Famille

28-07-2011

Lorsque je me suis lancé pour ecrire un mot sur ce site, il y avait marqué "Nature de votre relation". Malgré que je n'ai pas de relation familliale directe avec Jojo, la seule chose qui me soit venu naturellement est : "Famille". Et je vais vous dire pourquoi : Il m'est arrivé souvent de dormir chez la Famille Sadoun, pendant ma jeunesse. Parmis les choses qui m'ont le plus marqué pendant ces moments passés avec eux, c'est le moment du reveil. J'entend encore les pas de Jojo avec ces savattes frotter sur le parquet, s'approcher de la chambre. Une douceur, une gentillesse. On voulait que ce moment dur des heures. On se sentait rassurer, comme avec un père. Une caresse sur la joue, et un gentil "allez lève toi mon fils, il est l'heure" "vous allez etre en retard à l'ecole". Des moment innoubliables. Il va y avoir surement des dizaines, des centaines de messages de remerciement pour l'aide que Jojo à apporter aux personnes en difficultés. Moi j'aimerai apporter mon temoignage, en tant que faisant "partie" de la famille Sadoun, sur cette facilité qu'il avait de considerer chaque personne COMME son fils, il etait un VRAI pere. Jojo, tu vas beaucoup me manquer. Tu m'as beaucoup apporter dans ma vie. Tu as été et tu seras un exemple pour moi à jamais!!!

ilann - Famille

28-07-2011

un homme magnifique et d'une grande gentillesse tu nous manqueras beaucoup. beaucoup de courage dans cette epreuve a muriel et toute sa famille

cohen dan - Ami

28-07-2011

Ami de la famille, "Tonton" Jojo (zal) a toujours fait partie de ma vie et, de fait, il en a été l'un de ceux que je pouvais désigner à voix basse avec admiration: "ça, c'est un Monsieur!" Beaucoup pourront dire de lui qu'il a été l'Homme dont les pirkeï avot font mention; à l'endroit où il n'y avait pas d'Homme, il était cet Homme. Quant à moi, je dirai juste que la gratitude que je lui porte n'aura pas de fin, parce que sa bonté résidait aussi bien dans ses actes ou propos que dans son regard et son sourire. Ces simples marques de confiance en l'autre en plissant ses yeux, voilà ce que ceux qui l'approchaient avaient le bonheur de connaître. Lorsque je venais chez lui passer un peu de temps avec sa famille, sa distance bienveillante rassurait et protégeait; et j'espère qu'à présent, c'est lui qui retrouve cette bienveillante protection tout près de D-ieu.

J.H.A. - Ami, Proche